Si votre assurance de groupe prévoit une couverture décès, vos bénéficiaires recevront un montant au cas où vous décéderiez avant l'âge de la pension.

Les bénéficiaires sont les personnes qui héritent du capital lors d'un décès, conformément aux conditions de votre assurance de groupe.

En langage courant, il s'agit de votre partenaire, à défaut, vos enfants, à défaut, vos parents, à défaut, vos frères, sœurs et famille éloignée, et ainsi de suite. 

Vous pouvez déroger à l'ordre de priorité contractuellement prévu conformément aux dispositions du règlement.

Par l'intermédiaire de votre employeur, vous pourrez utiliser un formulaire adapté. 

Si votre assurance de groupe prévoit une couverture décès, vos bénéficiaires recevront un montant au cas où vous décéderiez avant l'âge de la pension. Vous retrouverez le montant exact sur votre benefit statement (l'aperçu de votre assurance de groupe). Ce montant est assujetti à l'impôt et la parafiscalité diffère en fonction du bénéficiaire.

En bref :

Votre partenaire

  • doit payer la cotisation INAMI et de solidarité ainsi que le précompte professionnel
  • mais pas de droits de succession (le capital décès d'une assurance de groupe doit toutefois être déclaré, mais le partenaire ne doit pas payer de droits de succession sur ce montant).

Tous les autres bénéficiaires

  • ne doivent pas payer de cotisation INAMI ni de solidarité
  • mais sont redevables du précompte professionnel et des droits de succession (avec comme exception les enfants de moins de 21 ans : ils ne doivent pas payer de droits de succession). 

Ce n'est possible que si votre assurance de groupe prévoit cette possibilité (les règlements dits cafétéria) dans certaines limites et uniquement si vous êtes encore effectivement en service.

En cas de modification du capital décès, le montant libéré pour la constitution de pension sera plus ou moins important.